Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gwada

Cette année encore, le carnaval a rassemblé la Guadeloupe. Hier à Basse-Terre, ce sont, je pense plusieurs (dizaines de?) milliers de personnes qui ont accompagné pendant des heures, le défilé des groupes venus de toute l'île.

Danseuses et musiciens, chars décorés se sont offerts aux yeux et à l'enthousiasme de la foule dans les rues de la préfecture, avant de se produire devant un jury qui décerne les récompenses traditionnelles. Aujourd'hui, on brulera Vaval et les groupes se mettront, déjà, au travail pour préparer le spectacle de l'année prochaine. Plus de 100 groupes sont constitués en Guadeloupe...

Cette année, l'actualité était venue, en force... La Guadeloupe souffre du manque de prise de conscience écologique... Ce thème était omniprésent, et constament applaudi. C'est, sans doute, une bonne façon d'aider chacun à une prise de conscience...L'actualité politique, avec les prochaines élections, n'était pas oubliée non plus, avec la force de dérision dont semblent, seuls, capables, les acteurs de ce défilé!  Le spectacle de rue était total hier. L'ambiance, bonne enfant, était ponctuée des cris, des danses, des applaudisements des spectateurs massés sur plusieurs kilomètres dans les rues de la ville. Chacun pouvait se sentir chez lui, au milieu de cette foule... La Guadeloupe, d'une seule voix, fétait son carnaval.

Rien à voir avec les images stéréotypées et télévisées des festivités sud-américaines... Ici, c'est un véritable spectacle populaire où public et carnavaliers se cotoient sans contraintes.

Les photographes interpellent les danseuses qui prenent alors la pose, chacun salue qui il reconnait.... Les jeunes "en Mas" viennent provoquer les plus jeunes pour leur faire partager cette passion populaire!

Pas de tension, pas de violence, pas d'hostilité envers tel ou tel... le festival, une véritable fête de la bonne humeur et du sourire.

 

Des photos, encore des photos dans l'album "Carnaval 2007 à Basse-Terre"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article