Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gwada

Tout semble, aujourd'hui se résumer à cette question....
L'évolution statutaire, que Paris semble vouloir promouvoir, des départements d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyanne, Réunion.... et Mayotte en 2011) doit se faire dans le cadre de la constitution française.
Les deux articles qui vont être au coeur de ce débat en sont les articles 73 et 74. Alors, je vous les ai mis dans les "pages" de ce blog.... Faut bien rester un peu informé....non?
En attendant... il semble qu'il doive y avoir consultation populaire sur la question....
Mais... la question de l'assemblée unique prend ici un autre sens que dans l'hexagone.
Les institutions d'un pays sont le reflet et l'aboutissement de son histoire, de l'histoire de ses territoires....
1946, Guadeloupe et Martinique passent du statut de colonie à celui de département... (je ne parle ni de la Réunion, ni de la Guyanne, je ne connais pas leur histoire propre), décision du pouvoir central, sans réelle concertation avec les îles.
Cette question de département est montrée du doigt, de l'arrière plan de la grève, du sous-entendu des discours politiques, comme un maintien déguisé du statut colonial et derrière du maintien du soutien aux descendants des grands propriétaires, héritiers du système esclavagiste... Les départementalistes sont les alliés du pouvoir central.....
La notion d'assemblée unique, et donc d'autonomie plus grande  dans le cadre de l'article 73, ne répond que partiellement au désir d'aller sur la voie de l'indépendance, par certains...
L'affrontement est inévitable, un jour.
Une première fois (en 2003), les domiens ont été consultés. La Guadeloupe a répondu massivement pour un maintien du système actuel.... la Martinique a été plus hésitante, Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont choisi la voie de l'autonomie (Art 74).
Relançant la proposition de la suppression des départements français, le gouvernement actuel repose la question, pour les DOM, du choix "73/74"..., ce qui, vous le comprendrez bien prend un tout autre sens que dans l'hexagone où les structures administratives, pour certaines remontent à Napoléon (oui, celui-là même qui a rétabli l'esclavage en Guadeloupe en 1802....)... et au centralisme étatique....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

keli 15/10/2009 09:33


Sur Petite Terre
On ne passe pas de plus bel anniversaire
La nature pour décor
Il n'y a pas de plus beau trésor


Gwada 24/10/2009 17:30


Grands moments toujours, à Petite-Terre!
Alors, en effet, pour ce jour là, il fallait bien ce décor!


keli 28/09/2009 09:17


Je ne sais exactement quand c'était, ou ce sera peut-être... Mais joyeux anniversaire à toi et un toast au Ti'Punch, un ! (virtuel, pour moi, en ce moment, cependant...)


Gwada 14/10/2009 01:40


Merci Keli.... c'était il y a peu, en effet... avec quelques amis sur Petite-Terre....


Dorothée 26/09/2009 16:31


Et puisqu'on parle d'âge, j'en profite.......

JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!!!

Oups! c'est dit... en espérant susciter au moins 60 commentaires ...

Les Marseillais qui t'embrassent


Gwada 26/09/2009 19:28



Merci!
Je vous embrasse aussi...


keli 22/09/2009 12:14


ta métaphore entre parent et ado est vraiment appropriée. Gwada est en effet à ce stade de l'ado qui se cherche. Pourvu que la crise ne soit pas trop profonde et qu'elle atteigne l'âge de raison
sans trop de blessures...


Gwada 26/09/2009 19:30



Cofiance, Keli! Le nombre d'ados qui traversent cette période sereinement dépassent celui de ceux pour lesquelles c'est une période difficile, pour eux et pour leur entourage....
Du dialogue, du dialogue et encore du dialogue!



keli 22/09/2009 09:39

Après un tour sur le journal d'RFO ce week-end, Doudou a remarqué que le préfet, le sous-préfet, le chef de je ne sais quelle institution encore, tous ces hommes étaient métropolitains et ce constat, on le fait depuis très longtemps... Cette situation qui reste et demeure mettant entre les mains des gens de métropole le contrôle de la Guadeloupe a tous les risques de mener en effet à l'affrontement... Les gens sensés représenter et défendre l'île n'ont rien de commun ni physiquement, ni mentalement avec les habitants, comment ne pas se sentir colonisé dans cette situation ? Comme tu le dis, si la grève a été le prémice d'un ras-le-bol d'être un pseudo-département (mais plutôt toujours une colonie où les békés règnent en Maîtres comme au xviiième), il faut s'attendre à une révolte bien plus grave dans les temps à venir, une révolution peut-être et là, où ira la Guadeloupe ?

Gwada 22/09/2009 11:43



Préfet et sous-préfet sont des représentants de l'état, nommés par Paris... rien d'étonnant à ce qu'ils ne soient pas originaires de la région où ils sont nommés (Ils y a en France des préfets
originaires des DOM). Par contre les présidents des assemblées régionales et départementales, élus, sont bien des Guadeloupéens....
Mais, pour moi, la question qui se pose est celle du désir, du désir qui vient fonder une histoire, un destin. La départementalisation n'a pas, je crois, été une émanation d'un désir
fondateur.... comme ce qui se passe actuellement (avec quelques bémols....) à Mayotte.
Une identité se créé à partir d'un désir, d'une opposition, ce que vivent tous les parents d'adolescents: le fameux conflit de génération... Et ça se passe plus ou moins bien...
La Guadeloupe me semble à la recherche de cette identité, de ce désir d'être...