Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gwada

Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez le 16 septembre 1989??
Si on me posait cette question, je serais bien en peine de répondre.....
Et vous?
Si vous posez la question à tous ceux qui étaient ce jour là en Guadeloupe, vous verrez, immédiatement, le regard changer.... Cette date est inscrite dans la mémoire et le coeur de chaque habitant de l'archipel....
Il y a eu un avant... et puis un après... Je vous en ai déjà parlé! Mais aujourd'hui, 16 septembre 2009, la Guadeloupe se souvient...  la Guadeloupe évoque, dans les journaux, radios et télévisions, le souvenir du "Monstre".
Photos, reportages, témoignages... toute la semaine sera celle du souvenir.
La Guadeloupe a, depuis, pansé ses plaies. Certains quartiers ont du être entièrement rebâtis, réduits à néant par le cyclone...
Je me demande, cependant, si les leçons ont vraiment été tirées de cet événement dramatique...
Les derniers phénomènes cycloniques, de bien moindre importance (Dean en 2007, Omar l'an dernier) ont montré à quel point les littoraux étaient restés fragiles face à la houle....
Combien de maisons "coup de main" ont été construites en dehors de tout respect des règles de protection cyclonique ou sismique....
Les routes, parfois creusées à même les mornes, sont régulièrement coupées par des éboulement de terrain....
La zone industrielle de Jarry, construite sur des terrains arrachés à la mer en détruisant la barrière de protection naturelle de la mangrove, n'a cessé de s'étendre... au niveau de la mer...
Alors.... Hugo... plus jamais???? Un nouveau cyclone de la force d'Hugo peut, j'en suis persuadé, à nouveau, dévaster la Guadeloupe et y faire autant de dégats, sinon plus ....
Mais Hugo, lui, ne reviendra pas.... Un cyclone majeur, de force 4 ou 5 comme ce fut le cas de celui-ci, voit son nom retiré, définitivement, de la liste des prénoms utilisés par les météorologues.... maigre consolation!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article